Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 février 2009 7 15 /02 /février /2009 19:09

Il était une fois l'histoire d'un super chien de sang qui réalisa pour le plus grand plaisir de son maître et des chasseurs qui étaient avec eux, une superbe recherche.

Car le héros de la fin de cette journée de chasse, ce fut "Lasco", qui malgré son grand âge nous a fait une belle démonstration de son savoir flaire.

 

Déroulement de l’histoire

15h40 environ, tir d’un sanglier par Jean-Pierre.

17h07 arrivée de Philippe, Jean louis et Lasco (1), ainsi que Serge et son matériel.

17h12 après consignes pour les suiveurs, départ de la recherche.

Visages tendus, doutes, espoirs, travail du chien et du maître qui encourage les efforts du chien, Christophe suit au plus près l'évolution...c'est vraiment très intense! (3)

Philippe enregistre les données pour sa chienne.

18h05 mise à mort du sanglier, grand moment de bonheur...Superbe, émouvant, mise en place du bracelet, Jean pierre respire, la joie se lit sur tous les visages. (4)

18h30  sortie des animaux, celui de Jean-Pierre et de celui de Serge.

19h21 pesée : 53kg mâle, atteintes : intestins, pointe d’un poumon fuite sur 1.5Km, et 34kg femelle, atteinte : les deux poumons et le cœur, fuite sur 35m. (5)

Merci à tous pour cette journée, je pense qu'elle fera parler encore dans quelques années...

Je laisse le soin à Jean-Pierre et à Serge de commenter leur partie de chasse, bonne soirée à tous.

 

Les distances de fuite sont là pour montrer l’importance de l’atteinte, elle conditionne la fuite et la difficulté de la recherche.


Jean-Pierre n'est pas prêt d'oublier de quoi marquer son tir (2) !

 

Et un ENORME Os d'honneur pour Lasco.





Partager cet article
Repost0
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 21:05

Splendide dimanche de chasse, sol enneigé, temps froid et ensoleillé. Comme d’habitude, café à la cabane et départ vers l’endroit désigné par le Président.

Aujourd’hui, j’ai décidé de chasser avec l’arc. Posté dans un arbre à 3 M de hauteur, j’attends….15 mn, 30 mn, 45 mn …..la traque est toujours loin.

Tout à coup, j’entends marcher dans les feuilles (je soupçonne des chevreuils) quand sur ma gauche j’aperçois un brocard et deux chevrettes, l’adrénaline monte !!! Ils avancent sur ma droite à environ 20 mètres, je commence à armer l’arc très doucement, le brocard est le plus proche, malgré 3 maudites branches, je l’ai dans le viseur…….. les secondes sont une éternité !! Mon cœur bât la chamade… !!! Finalement, je décoche, un bruit sourd résonne, le chevreuil est touché,  WAOUUH !!!!!!!!!!!!!

Le brocard fléché part à l’opposé des 2 chevrettes avec mon empennage sur le haut de l’épaule. Il est 11H 15, l’attente commence ……………45 mn plus tard, la recherche débute avec un traqueur dans la neige sans chien, nous le suivons au sang, le relevons dans un taillis donc je décide de stopper la poursuite.

J’appelle Christian Beauvois, conducteur de chien de sang qui nous permet grâce à son chien de retrouver le brocard 100 M plus loin. Ce fut depuis le point de départ d’une SUPERBE recherche au sang, sans faute  et efficace. C’était la deuxième fois que je participais à une recherche au sang avec Christian et son chien, et tout aussi impressionné et admiratif  du résultat que la 1ère fois.

BRAVO et encore MERCI Christian.

Heureux d’avoir fléché avec succès une 2ème fois un chevreuil avec mon arc que certains appellent « arbalète » quand ils ne connaissent pas.

Il suffit d’y croire et tout est possible !!!!!

                                                       Jean Pierre et Christian

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2008 5 26 /12 /décembre /2008 19:29
Deux sangliers (25kg et 75kg) tirés en Sologne vendredi 26 décembre à l’occasion d’une battue mixte (seul archer, posté « mobile » au milieu de la battue) : le petit tombe sur place (tir derrière l’oreille !), l’autre fait 40 mètres (tir ¾ arrière).
Arc BW 55#, flèches 22/19, lames Grizzly 160g


Partager cet article
Repost0
15 novembre 2008 6 15 /11 /novembre /2008 22:00
Samedi 15 octobre au matin, les flèches préparées la veille avec l'aide de Gilles sont prêtes, l'arc est dans son étui.
Le rendez-vous fixé chez Didier me fait vraiment plaisir : café frais, croissants apportés par Jean Pierre, la journée commence de façon très conviviale. Je suis accueilli par des personnes qui vivent en commun une vraie passion : la chasse à l'arc. 
Fraîchement sorti de la formation obligatoire pour pratiquer ce mode de chasse, on peut dire que je ne pouvais pas être mieux entouré pour me lancer dans cette aventure qui a commencée de façon mémorable...
Rapidement arrivé près d'une rivière enchanteresse (la pression monte déjà) , Gilles (mon mentor) et moi faisons une première approche...Les berges présentent des passages frais, mais pas de ragondins en vue. L'école de la patience commence!
Nous rejoignons Didier et Jean Pierre qui n'ont pas eu plus de chance que nous. Nous discutons de trace fraîchement laissées par trois sangliers et décidons de redescendre le cours d'eau.
Jean Pierre à l'approche d'une zone  visiblement  fréquentée, se prend à vouloir se "transformer"en ragondin....Il pousse des petits cris, fait des bruits de bottes. Cela provoque de notre part une certaine hilarité, mais très vite il faut se rendre à l'évidence, les bêtes convoitées sont bien présentes ... Didier réalise une superbe flèche "d'instinct", un beau ragondin passe de vie à trépas en une seconde.Je suis réellement impressionné. L' excitation est maximale, tout le monde est concentré.
Le tableau de chasse en reste là pour cette première partie de matinée.
Après une discussion avec des agriculteurs, nous rejoignons la partie supérieure de la rivière, toujours en bi-nome. De part et d'autre des berges nous arpentons les bords du cours d'eau. Je suis concentré (Gilles a eu la délicatesse de me faire ouvrir la voie...), soudain ,Jean Pierre qui est décidément en forme fait partir deux petits ragondins, je bande mon arc, décoche une flèche! L'animal est mortellement touché.
Et moi je suis mordu...par l'ambiance , la qualité de ce mode de chasse et touché par l'intelligence des gens qui la pratique...Merci à vous pour cette journée qui je l'espère en appellera d'autres. 
           
Partager cet article
Repost0
15 novembre 2008 6 15 /11 /novembre /2008 20:42

Nous nous sommes retrouvés pour une chasse d’association sur le territoire de Gallard, chez Guillaume Jolivet le 15 novembre 2008.

Cette journée était destinée au petit gibier, et les 13 archers présents ont tous pris plaisir à y participer, dans une ambiance détendue et remplie de bonne humeur.
Ce fut une première participation pour l’un d’entre nous, et un réel plaisir pour les chiens d’arrêt au travail : un braque bleu d’Auvergne, un braque français type Pyrénéen (femelle), et un braque français type Gascogne. Nous avions aussi deux teckels de 4 mois, les deux sœurs, issues de la chienne de Guillaume, présentes plus pour la promenade qu’autre chose.

Après les consignes du matin, nous sommes partis pour les premières plaines.
Nous avons marché en ligne, pas toujours très droite, et à chaque plaine nous avons vu des animaux : faisans, perdrix, lièvres, et deux lapins dans les bosquets.

Tous les archers présents ont tiré, les flèches sont parfois passées « loin » de la cible, d’autres plus près, et une flèche a touché une poule en vol (la seule pièce des archers), les autres faisans ont été rapportés par les chiens.
    


                          
                                         Félicitations Yann

Partager cet article
Repost0
8 novembre 2008 6 08 /11 /novembre /2008 08:25

Samedi matin, le beau temps commençait à pointer son nez alors nous voilà partis faire un tour aux ragondins.

  

Gilles d’un coté de la rivière et moi de l’autre, le ragondin pointe son nez. Gilles décoche et pour éviter la fuite, je décoche aussi. Une première flèche bien placée, la deuxième stoppe net le ragondin qui du coup ne souffre pas.

P.S : les deux flèches sont en place.

 

Partager cet article
Repost0
12 octobre 2008 7 12 /10 /octobre /2008 14:32

Affûtage d’une lame de chasse

 

Pour chasser à l’arc le grand gibier, il faut une lame de chasse qui coupe comme un rasoir.

Plusieurs techniques sont utilisables, une façon simple de faire et rapide si vous n’êtes pas trop doué, la voici en image :

 


 

 

 
 

Dans un premier temps vous refaites la surface du tranchant avec une ponceuse.

Dans un second temps vous retirez le morfil avec un disque à polir.

Il reste à vérifier le tranchant, et c’est parti.

Partager cet article
Repost0
7 septembre 2008 7 07 /09 /septembre /2008 14:29
  • BCA du 7 Septembre 2008 :

Très bonne journée pour les neuf candidats présents qui ont tous réussis.(6 Brevets Or et 3 Brevets Argent)

  • 3D du 7 Septembre 2008

Nous avons l’habitude après le BCA de faire un 3D et cette année nous avons remis ça.

Après le BCA, et une fois la pression retombée, nous avons partagé le repas qui devait nous permettre de résister au vent, et à la pluie de l’après-midi.

Par petit groupe nous avons débuté le parcours depuis différentes cibles, pour que l’on ne se marche pas sur les pieds, ou pour éviter une attente interminable pour les derniers.

Jean-Pierre Parillaud nous avait apporté sa cible mangeuse de flèche, au bruit de certains tirs, nul doute qu’elle en a encore avalé quelques unes.

Certains avaient des mines réjouies, en pensant aux cibles qui étaient posées par leurs soins, à n’en pas douter ils ont bien pensé les postes, tant les cibles dans la seconde partie étaient parfois difficiles à voir, je pense au sanglier dans le bas de la butte de tir, ou parfois avec la zone vitale cachée par une branche, ou juste au dessus. Obligeant à des positions parfois drôles, et on va dire après que l’archerie n’est pas un sport.

Nous avons même été obligés de grimper sur une souche pour faire à gauche un castor et à droite un chevreuil.

Ce reportage a été fait par l’équipe d’archers qui est sur la photo, ils n’en ont pas l’air comme ça mais c’est du sérieux.


Partager cet article
Repost0