Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 juin 2015 1 01 /06 /juin /2015 17:02
une matinée qui démarre bien!

Jack, un ami du CABS, qui est déjà venu sur la Loire avec nous, nous fait parvenir cette photo et un petit texte, merci à lui.

Après un entraînement avec l’ACAC, les performances sont au rendez-vous sur le Canal du Berry !


Merci à Diane & Saint-Hubert.

Arc Samick lightning 48#, flèche Easton XX75 Camo Hunter, lame Magnus Snuffer.

Jacques M.

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2014 4 18 /12 /décembre /2014 07:48

Nous avions rendez-vous un matin chez Xavier pour une chasse au petit gibier, nous avions un très bon souvenir de la chasse de l'année dernière, cette année était encore mieux.

Quelques archers de l'ACAC ont répondu présents à cette journée, ainsi que quelques amis de Xavier.

Après les consignes, direction le terrain pour essayer de tirer quelques flèches.

Les premiers faisans ont été levés par les chiens, puis des bécasses et renards.

A la fin de la matinée si certains n'avaient pas tirés, d'autres avaient eu cette chance, avec un reccord de 6 flèches pour un jeune archer.

Les chiens avaient bien travaillés, tant le jeune springer que l'épagneul bleu de Picardie plus expérimenté, mais aucun animal ne figurait au tableau.

novembre-2014.JPG

L'après midi, nous avons vu encore quelques lièvres, faisans, perdrix et renards. Nous avons aussi eu la chance de voir des chevreuils et même quelques grand cervidés, qui eux ne figuraient pas au plan de tir de la journée.

Nous avons terminé la journée par un tir au drapeau sur le champ derière le hangard, avec pour visuel une balise agricole, l'occasion pour les nouveaux et les autres de constater que les arcs et les flu-flus n'ont pas le même rendement selon la préparation effectuée.

 

Merci à Xavier et ses parents de nous avoir reçu, nous avons passé une bonne journée.

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2014 5 17 /10 /octobre /2014 08:16

En 2012, un jeune vient me trouver et me demande quelques infos sur la chasse à l'arc.

Il vient avec nous sur la Loire pour se rendre compte de ce que nous faisons, je l'emmene sur quelques sorties au ragondin sur le canal.

2012 toujours, il passe le permis.

2013, il achète un arc, des flèches et s'entraine, suit une JFO, et travaille beaucoup.

2014, enfin le permis visé et validé, il commence les sorties, sur le canal, à Saint Maurice, et c'est le début de l'histoire sur le terrain un arc à la main.

 

Après quelques sorties, quelques flèches tirées sans succès, il m'appelle, et me fait part de ses doutes. Il a tiré quelques ragondins et pour le moment aucun n'est venu s'accrocher au tableau.

J'essaie de le rassurer, concentre toi, il faut regarder le point à atteindre, et ne pas le lacher. Surtout ne pas regarder l'animal en entier, juste le point.

Nous faisons une sortie, encore un tir raté, de peu mais raté, il faut recommencer et y croire.

 

Un peu avant l'ouverture, il me passe un MMS, ça y est, le premier est là.

J'imagine sans mal le bonheur de Jacques, mais je pense qu'il n'imagine pas le mien.

Mettre un jeune chasseur sur les rails, le suivre dans ses débuts et voir qu'un jour il concrétise, merci Jacques d'avoir persévéré.

1er-rag-jacques.jpg

Partager cet article
Repost0
14 février 2014 5 14 /02 /février /2014 14:32

Ce matin, alors que les eaux de la Prée sont hautes, pourquoi ne pas en profiter pour aller chercher quelques ragondins?

 

9 animaux tirés:

- 2 ratés, et pourtant à 4m

- 1 perdu dans le courant

- 6 récupérés, parfois au prix d'un petit bain façon "Rica Z" (pour ceux qui ont l'age de comprendre.

la-pree-Net.JPG

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2013 1 09 /12 /décembre /2013 18:11

Franck vient de me passer ce message, à n'en pas douter une semaine mémorable.

 

"J’avais la Rage, dans le Caroux
Paysage-Caroux.JPG
J’ai prélevé ces deux mouflons la semaine dernière lors d’un nouveau séjour dans le Caroux. Le premier (le plus gros des deux) a été tiré près d’un col alors qu’il passait à 6 mètres de moi. Il a ensuite parcouru 60 mètres avant de s’effondrer. J’ai fléché le second vendredi matin à 22 mètres. Il a parcouru 20 mètres avant de rendre son dernier soupir.
Mon arc est toujours le même et mes lames sont des Rage (bilames mécaniques).
Cordialement, Franck"Mouflon-caroux-3-decembre-2013-013-copie-3.jpg
Agneau-Caroux-6-decembre-2013.jpg
Partager cet article
Repost0
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 07:46
"Chevrillard de RIENNAY
Ce samedi 12 janvier, j'ai prélevé ce chevrillard mâle d'une flèche tirée à 10 mètres et équipée d'une lame articulée (bilame Rage). Touché au poumon et au foie, l'animal a fui sur 20 mètres puis s'est écroulé. J'étais installé à califourchon sur la branche d'un gros chêne à la périphérie de la battue. Mon matériel est toujours le même.
Cordialement, franck"

Franck-Chevrillard-RIENNAY-12-janvier-2013-003.jpg

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 13:02

Avec un peu de retard, mais peu importe.

 

 

Un vendredi matin, alors que le jour ce levait sur la petite commune de Massay, une envie me prend de faire une petite chasse aux ragondins.

Il est 8h, le temps est légèrement brumeux avec un magnifique soleil.

J’arrive sur mon lieu de chasse vers 8h15. Sans faire de bruit j’examine les lieux avant de me diriger vers mon poste d’affut.

Apres avoirs déjà fais plusieurs dizaines de mètres je m’aperçois que je suis à mauvais vent et à découvert…

Je change de stratégie et me place à bon vent.

Vers 9h j’arrive enfin à mon affut. En arrivant je distingue à au moins 90 /100 m plusieurs ragondins mais je peine à distinguer le nombre.

Au bout de plusieurs minutes je décide de tenter une approche.

J’avance doucement, pas à pas, et au bout de 30 minutes d’approche j’arrive à une vingtaine de mètres des animaux.

J’observe les ragondins pendant 2 a 3 minutes puis une grande hésitation s’empare de moi…

« Que faire, tenter une autre approche pour un tir parfait ou tenter un tir a une distance un peu limite pour la chasse à l’arc ??? »

Au bout de quelques minutes de réflexions je tente un tir à environ 20 mètres (heureusement je pratique en salle depuis quelques années).

Je libère ma flèche, elle part et atteint un joli ragondin en plein coffre et le traverse.

Je vois le ragondin partir comme une balle, faire une dizaine de mètres et s’effondrer.

J’e vais récupérer ma flèche que je retrouve couverte de sang et mon 1er ragondin dix mètres à coté.

 ragondin-Guillaume-B.png

Mon premier ragondin a été tué avec un arc Hoyt SuperSport de 55lbs avec une flèche monté avec une trilame Snufer 125gr à une distance de 20 mètres.

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 13:01
Sanglier de la Saint Sylvestre.
A l'affût sur ce vieux chêne depuis lequel j'avais fléché mon premier chevreuil, j'ai prélevé le 30 décembre 2012 un jeune sanglier mâle (33 kg) d'une flèche équipée d'une lame articulée (Rage bilame). La flèche a traversé complètement l'animal et s'est fichée en terre après avoir traversé les deux poumons. Etrangement la flèche ne comportait que très peu de sang et uniquement sur l'empenage...
Jean-Claude COLOMBIER et son coéquipier Alain sont venus le lendemain faire une recherche qui dura peu de temps : l'animal gisait 25 m après l'anschuss. Mon matériel est toujours le même.
J'en profite pour présenter mes meilleurs voeux pour 2013 aux adhérents de l'ACAC ainsi qu'aux visiteurs du site.
Cordialement, Franck
Copie-de-106.JPG
Partager cet article
Repost0
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 15:12

Lors de cette période de froid que nous avons passé, les animaux ne sont pas toujours à la fête.

Loire gelée (7)

Un chevreuil bien courageux a choisi de passer en Loire alors que la place lui était faite pour continuer sa route sur la terre ferme.

Ce jeune brocard se montre alors que nous sommes sur la pointe de l'île, nous choisissons de nous regrouper pour laiser le champs libre. Il passe devant deux personnes, et direction le coeur de l'île. Alors que nous le penssions au sec, un craquement de glace se fait entendre, les deux personnes ayant vu le petit prince se précipitent vers le bord de Loire et après quelques secondes à chercher les indices, remarquent qu'il vient de se jeter à l'eau. brocard en Loire geléeSans trop de difficulté à notre grande surprise il rejoint la rive distante de presque 200m, se sèche et poursuit son chemin.brocard en Loire gelée (3)

Partager cet article
Repost0
19 février 2012 7 19 /02 /février /2012 14:50

LE MOTEUR DE LA PASSION

 

Il a fallut attendre un dimanche matin de février pour voir aboutir une quête de sept années.

Ce matin du dimanche 12 Février notre Nemrod équipé tel Diane avec son arc et ses flèches (2) à tiré et tué un sanglier lors d’une poussée silencieuse en bord de Loire sur l’ile dite « de la batte ».

Après avoir patienté sept ans et tiré sans succès quelques sangliers, Claude est arrivé à son poste pour une matinée à attendre les suidés.

A peine rendu sur place, il choisi avec soin son poste et décide de prendre position dans un arbre à tout juste un mètre de hauteur, pensant que cette position lui serait favorable.

L’attente commence, pas très longue puisque déjà un sanglier se présente et c’est un gros, mais ce disciple de Saint Hubert ne s’en émeu pas, la flèche passera juste au dessus, et flute c’est encore raté. Puis un second et encore raté, ce mode de chasse est décidément bien frustrant, voir des animaux si près et ne pas arriver à en tuer un alors que dans l’été il a déjà réussi à tuer un chevreuil bien plus loin. Mais la passion reste encrée au plus profond de son être et alors qu’un troisième sanglier se présente, il arme son arc, le sanglier passe à ses pieds. Si près que le viseur ne sert plus à rien, la flèche part. Elle pénètre entre les épaules, ressort entre les pattes avant. Le sanglier fera encore une dizaine de mètres et sera fauché par la mort.

Le fils de cupidon animé par la passion Saint Hubert a atteint l’animal en plein cœur.

La passion est le moteur principal de ce mode de chasse.sanglier Claude Maréchal 12 02 12 (1)

Partager cet article
Repost0